Le métier de menuisier évolue sans cesse, et recouvre aujourd’hui des réalités très diverses, qui permettent d’évoluer tout au long d’une carrière.

menuisier agenceur

Nouveaux matériaux, machines à commande numérique, écoconception : le métier de menuisier évolue sans cesse, et recouvre aujourd’hui des réalités très diverses, qui permettent d’évoluer tout au long d’une carrière. Selon les prévisions de Pôle emploi, 850 postes sont à pourvoir en 2019. Près de 78% de ces recrutements sont jugés difficiles, car la réalité de cette profession est largement méconnue.


 

3 PROFILS RECHERCHES

 

  • INSTALLATEUR

C’est incontestablement la profession la plus recherchée actuellement : le menuisier-poseur a pour mission d’installer tout type de fermeture en bois, en pvc, en alu ou en métal. Cela nécessite une grande aisance avec les chiffres, de solides notions en électricité, et un vrai sens du contact avec la clientèle. 

  • AGENCEUR 

Ce spécialiste de l’aménagement intérieur conçoit et réalise de A à Z des placards, portes, fenêtres ou escaliers. Sens de l’esthétique, imagination et technicité font partie des qualités indispensables à cette profession, qui nécessite aussi une parfaite maîtrise des logiciels de dessin et autres machines numériques.  

  • ESCALIETEUR

Classé parmi les métiers d’art, ce spécialiste conçoit sur mesure des escaliers en bois, en verre, en métal ou en matériau de synthèse. Il travaille essentiellement avec des architectes sur des constructions neuves. Qualité indispensable : une parfaite maîtrise de la géométrie, pour définir des volumes en 3 dimensions.

 


 

4 251 entreprises de menuiserie sont recensées dans le Grand Est (source INSEE 2016)

5 582 salariés travaillent dans la menuiserie sur la région (source UFC/CCCA BTP 2017)

0,68 % C’est le pourcentage de menuisières dans le Grand Est, un chiffre nettement inférieur à l’ensemble des métiers du BTP, qui comptent 12,8% de femmes.

1 487 apprentis, élèves ou stagiaires en menuiserie sont en formation dans la région (source UFC/CCCA BTP 2017)

97,8 % des offres d’emploi de menuisiers recensés en 2018/2019 étaient des temps plein, dont 27,1% de CDI et 27,5% de CDD.

67 demandeurs d’emploi ont bénéficié en 2018/2019 d’une formation financée par la Région et permettant d’accéder au métier de menuisier.

Nouvelles offres