Un profil très recherché !

D’après les statistiques de Pôle emploi, 918 recrutements de conducteurs de voyageurs sont programmés en 2019 dans le Grand Est, dont près de 85% sont jugés difficiles. Transport urbain, interurbain, national ou international, ce métier offre pourtant une grande diversité de missions, des conditions de travail qui s’améliorent au fil des nouvelles technologies, et de nombreuses opportunités d’évolution de carrière.​


 

QUELQUES CHIFFRES 

 

8 917 conducteurs de voyageurs sont recensés dans le Grand Est, dont 46% sur des lignes régulières et 36% pour les transports scolaires.

92,8% d’entre eux sont employés en CDI.

9 offres d'emploi

pour 10 demandeurs ont été enregistrées par Pôle emploi au cours des 12 derniers mois.

48 ans et demi

C’est l’âge moyen des chauffeurs de bus dans la région, un chiffre qui a augmenté de 2 ans entre 2011 et 2016.

274 demandeurs d’emploi ont bénéficié l’an dernier d’une formation financée par la Région et permettant d’accéder au métier de conducteur de voyageurs.

24,7 des conducteurs de voyageurs dans le Grand Est sont des conductrices. Un pourcentage encore faible, mais en constante augmentation depuis plusieurs années.

 


 

CONFORT ET TECHNOLOGIES 

 

Les conducteurs de voyageurs ont connu depuis plusieurs années des changements majeurs de leurs pratiques professionnelles, liés à l’instauration de nouvelles réglementations, aux nouvelles attentes des clients et à l’intégration d’outils numériques et informatiques à bord des véhicules : contact permanent avec le service exploitation et les équipes de maintenance et d’entretien, généralisation des guidages GPS, de la géolocalisation et des éthylotests anti-démarrage, accès facilité pour les personnes à mobilité réduite… A noter que cette incontestable amélioration de l’accueil et de la sécurité des passagers est aussi synonyme de meilleures conditions de travail pour le conducteur, notamment en matière d’ergonomie de leur siège.


 

LES SECTEURS QUI RECRUTENT 

 

  • TRANSPORTS SCOLAIRES

Dans le Grand Est, 235 000 élèves empruntent chaque jour l’un des 3500 circuits mis en place par la Région pour le transport scolaire. Plus d’un tiers des conducteurs de voyageurs, souvent en début de carrière, sont affectés à cette mission, qui représente un chiffre d’affaires important pour les compagnies délégataires.

 

  • LONGUES DISTANCES

Généralement confiés à des chauffeurs dotés d’un minimum d’expérience, les excursions et circuits touristiques permettent de bénéficier de primes diverses, prévues par la convention collective des transports ou négociées au sein de l’entreprise. Ces missions conviennent à ceux qui aiment découvrir de nouveaux horizons et les contacts humains. 

 

  • CIRCUITS URBAINS

Cette année, la TCAT, chargée des transports en commun dans l’agglomération de Troyes, compte embaucher et former 20 nouveaux chauffeurs. Les autres compagnies de la région sont également demandeuses de nouveaux profils, notamment parce que l’âge moyen de leurs conducteurs est plus élevé que dans la plupart des professions. 

 

Nouvelles offres