Aide-soignant : un métier d'aide aux personnes.

Aide soignant

Les aides-soignants accompagnent les patients dans différents actes du quotidien, tout comme ils accueillent leurs proches et assistent les personnels infirmiers et les médecins dans la pratique de certains soins. Ces hommes et ces femmes exercent en milieu hospitalier ou extra hospitalier, en centre d’accueil pour personnes en perte d’autonomie ainsi que dans le secteur médico-social. 

Selon le rapport « les métiers en 2022 » du laboratoire d’idées France Stratégie, la profession d’aide-soignant devrait prochainement rejoindre le top 5 des secteurs qui recrutent le plus en France. Gros plan sur une véritable mine d’emplois, y compris dans le Grand Est, accessibles via une formation de moins d’un an, avec de nombreuses opportunités d’évolution, et qui constituent un maillon fondamental de la chaîne des soins. 

 


Alerte pénurie

Le taux d’employabilité des titulaires du DEAS culmine aujourd’hui à 96% (source France Stratégie). Chiffre moins réjouissant : selon la dernière étude « Besoins en main d’œuvre » de Pôle emploi, 48% des employeurs potentiels ne parviennent pas à recruter les aides-soignants dont ils ont besoin. Force est de constater que l’annonce en 2017 de la création de 20 000 postes en France n’a pas suscité de vocations : dans le même temps, le nombre de postulants aux IFAS a diminué de 37% (chiffre Observatoire du Geracfas). 

 

Changements annoncés

Jusqu’ici, l’accès à la formation d’aide-soignant se faisait via un concours.  Il devrait être supprimé prochainement, comme le préconise le rapport sur les métiers du grand âge piloté par Myriam El Khomri. Mais le décret du Ministère de la santé officialisant cette décision et précisant les nouvelles modalités d’accès aux IFAS n’a pas encore été publié. De même, on ne connaît pas encore les modifications apportées au contenu de la formation au DEAS. Objectif de ces évolutions : améliorer l’attractivité du métier pour enrayer la pénurie de personnels soignants auprès des personnes âgées dépendantes.  

A ce titre, la Région Grand Est vous informera sur les évolutions quant à la formation d’aide-soignant : www.grandest.fr/formations-sanitaires-sociales/ 

 


 

LES SECTEURS QUI RECRUTENT LE PLUS 

 

LES EHPAD 

Les 666 Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes du Grand Est représentent aujourd’hui le secteur le plus en demande d’aides-soignants. Selon la plateforme infirmiers.com, un EHPAD sur deux éprouve des difficultés de recrutement pour ce métier, et près de 10% dispose d’au moins un poste non pourvu depuis 6 mois. 

 

CLINIQUES ET HOPITAUX

Près de 70% des aides-soignants salariés travaillent dans l’un des 336 établissements de santé publics ou privés recensés dans la région (source ARS), dont les hôpitaux psychiatriques, les centres de dialyse et les sites dédiés aux soins de suite et de réadaptation.  Tous sont en recherche permanente d’aides-soignants. 

 

SOINS A DOMICILE 

Essentiellement composées d’infirmiers et d’aides-soignants, les équipes des SSIAD (services de soins infirmiers à domicile) interviennent auprès des personnes de plus de 60 ans malades ou en perte d’autonomie. Leurs difficultés de recrutement SONT d’autant plus sensibles que l’exercice de ce métier exige mobilité et disponibilité.

 


LA CONCURRENCE DU LUXEMBOURG

Si la crise des vocations pour les métiers du soins (aide-soignant et infirmiers confondus) est une réalité partout en France, la Moselle doit faire face à une difficulté supplémentaire : la concurrence du Luxembourg où les salaires sont deux fois plus élevés et les conditions de travail meilleures. « Depuis trois-quatre ans, il n’y a plus assez d’élèves dans les instituts de formation et une grande partie des diplômés est absorbée par le Luxembourg », constate, amer, Leïla Muller, directrice de l’Ehpad le Witten à Algrange géré par le groupe SOS. « Pour rester attractifs, nous essayons de proposer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail avec des soirées à thèmes ou des ateliers bien-être pour nos salariés, mais cela ne suffit malheureusement pas. »

Nouvelles offres