Tout ce qu’il faut savoir sur la demande de référence en entretien d’embauche

La pratique était de plus en plus rare mais elle fait son grand retour, aujourd’hui, en entretien d’embauche. Les chargés de recrutement sont de plus en plus nombreux à demander une personne de référence à contacter, dans votre ancienne entreprise, pour en savoir plus sur vous. Mais quel contact donner ? Comment être sûr que cela ne vous desservira pas ? On fait le point.

prise de référence

Prise de référence en entretien : les infos recherchées par les recruteurs

La prise de référence est un moyen simple et rapide pour les recruteurs d’en savoir plus sur vous, et bien entendu, pour vérifier la cohérence de vos propos. Il ne faut pas le prendre comme un manque de confiance ou la volonté de vous épier, mais plutôt comme un plus, un élément supplémentaire pour aider les chargés de recrutement à faire leur choix en ayant une vision globale de votre profil, de vos capacités et de vos compétences.

Ils peuvent demander plus de précisions sur les missions que vous avez effectuées, les compétences que vous aviez à votre arrivée et celles développées au fur et à mesure, votre façon d’interagir avec vos collègues, vos supérieurs, avec les différentes équipes, vos points forts, vos points faibles, les raisons de votre départ…

Il est donc préférable que vous n’ayez pas trop déformé la vérité, car c’est souvent cette prise de référence qui peut faire pencher la balance en votre faveur, lors d’une hésitation. Il faut donc aussi bien choisir la personne !

Qui est la meilleure personne pour faire des recommandations sur vous ?

Bon, évidemment, soyons honnêtes vous pensez forcément à votre collègue préféré, avec qui vous avez formé un duo de choc dans votre précédent emploi, mais vous comprenez bien que vous risquez d’être vite démasqués. Alors pour faire votre choix en toute objectivité, vous devez déjà sélectionner la personne de votre dernier emploi avec qui vous êtes en bons termes, jusque-là c’est plutôt cohérent, qui a eu l’occasion de travailler directement avec vous et, logiquement, qui a été votre supérieur.

Evidemment cela n’est pas toujours facile d’avoir une personne de référence dans vos contacts, car même si vous êtes partis sans laisser de problème derrière vous dans votre précédente entreprise, vous n’avez peut-être pas maintenu le lien. Gardez en tête qu’il est donc préférable de le faire à l’avenir.

Et pas de panique si votre dernière expérience ne s’est pas terminée très positivement ! Vous pouvez toujours trouver une personne, qui n’a pas été votre manager mais avec qui vous avez étroitement travaillé, ou alors une personne d’une autre expérience. Dans tous les cas, n’oubliez pas de la prévenir que vous avez passé un entretien d’embauche et que le recruteur risque de l’appeler pour en savoir plus.

Bon à savoir sur la prise de référence

Attention, la prise de référence ne peut pas se faire n’importe comment. Elle est encadrée par la loi, par l’article L. 1221-9 du Code du travail qui dit qu’"aucune information concernant personnellement un candidat à un emploi ne peut être collectée par un dispositif qui n'a pas été porté préalablement à sa connaissance.” Le chargé de recrutement ne peut donc pas enquêter sur vous, auprès de vos précédents employeurs, sans vous le dire.

Retour à la liste