Témoignage : J’ai développé mon entreprise pendant la crise

La Covid-19 a bouleversé toute la société et cela n’est pas fini. Les répercussions de la crise sanitaire se font encore ressentir. Mais pour essayer d’y voir du positif nous vous proposons un nouveau témoignage sur deux jeunes entrepreneurs qui ont développé leur entreprise pendant la crise et qui sont même sur le point d’en ouvrir une autre.

J'ai développé mon entreprise pendant la crise

Pouvez-vous présenter nous raconter votre parcours ?

Nous sommes Sabri et Hamza, originaires de la région lilloise, deux frères entrepreneurs de 24 et 27 ans. Sabri est en licence psychomotricité et moi-même, Hamza, issu d’un master en management et marketing, je suis aujourd’hui chef de projets dans une grande enseigne de la vente en ligne.

Nous gérons depuis deux ans une affaire de restauration rapide à Saint-André-Lez-Lille, L’Oriental, c’est une affaire de famille. Nous avons trois employés. Sabri est en charge des inventaires et de la relation avec nos fournisseurs et je suis en charge des finances et de l’administratif de la société.

Quelle a été votre réaction à l’annonce du confinement ?

Lors de l’annonce du confinement, nous avions pris la décision de fermer le restaurant en pensant que cela était obligatoire. Toutefois, le lendemain après s’être renseignés auprès des autorités compétentes, nous avons rouvert le restaurant uniquement à la vente à emporter et en livraison. Un soulagement pour nous qui redoutions les impayés des charges si nous avions été contraints d’arrêter notre activité.

Quelles difficultés avez-vous rencontré pendant le confinement et comment vous êtes-vous adaptés ?

La première difficulté a été de s’assurer de la présence de nos employés car certains étaient, au départ, angoissés par la maladie car nous étions en contact avec plusieurs dizaines de personnes par jour. La seconde difficulté a été de se procurer le matériel pour se protéger de la COVID, gel hydroalcoolique, gants et surtout masques. Une autre difficulté a été de retrouver de nouveaux fournisseurs car deux d’entre-eux avaient fermés pour le confinement. Enfin il a fallu gérer l’administratif au fur et à mesure des directives gouvernementales comme la rédaction des attestations de déplacements pour nos salariés, la mise en place d’un couvre-feu dans certaines villes où nous devions livrer…

Mais cette période nous a aussi permis de développer, plus rapidement que prévu, notre site internet, pour faciliter et fluidifier la prise de commandes en livraison et à emporter, car nous avons quand même gagner beaucoup de clients à cette période. Nous avons également travaillé avec les plateformes de livraisons comme UberEats dans le but d’augmenter notre chiffre d’affaires et ainsi pallier à la perte du chiffre que nous faisions avec les clients venus manger sur place.

Qu’est ce qui a finalement été positif ?

Le retour positif quasiment unanime des clients servis durant cette période a été un moteur pour notre équipe. En effet, il est arrivé que nous n’assurions pas les délais de livraison habituels à cause du nombre important de commandes mais la compréhension des clients nous a permis de rester motivés et de continuer à assurer le service.

Et maintenant ?

Nous entamons l’ouverture d’un second restaurant à Wasquehal pour cette fin d’année. La période n’est certes pas propice à l’ouverture d’une nouvelle affaire mais forts de notre expérience durant le confinement, nous nous sentons capable aujourd’hui de relever de nouveaux défis et de développer une nouvelle affaire, toujours en famille.

Retour à la liste