Rupture conventionnelle ou démission : avantages, inconvénients, différences, tout ce qu’il faut savoir

Vous souhaitez quitter votre emploi et vous hésitez encore entre la démission et la rupture conventionnelle ? Nous vous détaillons les différences et les similitudes, les avantages et les inconvénients de ces deux procédés permettant de mettre fin à votre contrat de travail en toutes connaissances de cause.

démission ou rupture conventionnelle

Démission et rupture conventionnelle, quelles sont les différences ?

Prendre l’initiative de rompre son contrat de travail n’est jamais évident quelle que soit la raison. Vous pouvez avoir deux options si vous êtes à l’initiative de la décision, mais il y a des choses importantes à savoir avant de faire votre choix. La rupture conventionnelle et la démission sont des procédés différents.

  • Démission : la manière la plus simple de rompre votre contrat de travail, la décision vous appartient et vous n’avez pas besoin d’accord de votre entreprise. Vous êtes libre de démissionner à tout moment en rédigeant simplement votre lettre de démission.

 

  • Rupture conventionnelle : ici la décision doit être partagée. C’est-à-dire que vous devez prendre la décision « à l’amiable » avec votre entreprise et après avoir passé un entretien obligatoire avec votre employeur pendant lequel vous affirmerez vos consentements et déciderez d’une période de préavis ou non. La rupture conventionnelle doit en plus être validée par un organisme extérieur à l’entreprise, la Direccte, qui doit juger si la rupture conventionnelle ne cache pas un licenciement déguisé. La décision est en général rendue sous un mois.

Les avantages de la démission et de la rupture conventionnelle

Chaque procédé dispose de ses avantages. A vous de voir quelles sont les aspects positifs qui vous serviront le plus.

  • Démission :  elle vous permet comme mentionné précédemment, de prendre librement la décision et de choisir le timing. Vous pourrez ainsi faire vos petits calculs, tout en respectant votre préavis, pour savoir à quel moment il est plus judicieux pour vous de quitter votre entreprise, en fonction d’une nouvelle prise de poste par exemple.

 

  • Rupture conventionnelle : ce procédé présente deux atouts majeurs. La rupture conventionnelle vous donne le droit de repartir avec des indemnités de rupture de contrat dont le montant ne peut être inférieur au montant de l’indemnité l’égale de licenciement et elle vous ouvre vos droits au chômage.

Mais aussi les inconvénients

Rupture conventionnelle ou démission ?  Rompre un contrat de travail entraîne forcément et malheureusement des points négatifs

  • Démission : elle ne donne pas droit au chômage en dehors des causes légitimes de démission (pour changement de résidence, en cas de cessation d’activité de l’entreprise, pour reprendre un autre CDI…). Et en dehors de la nouvelle disposition datant de novembre 2019, permettant à tous les salariés ayant au moins 5 ans d’activité salariée dans une ou plusieurs entreprises de démissionner et de percevoir l’assurance chômage, pour réaliser un projet professionnel. Néanmoins dans tous les cas de démission, le salarié ne touchera pas d’indemnités de rupture mais uniquement les indemnités compensatrices des congés payés

 

  • Rupture conventionnelle : ce procédé dépend du bon vouloir de votre employeur si vous êtes à l’initiative de la demande et s’il refuse vous allez devoir passer par la case démission !

Retour à la liste