Rentrée : comment gérer une période de stress ?

C’est la rentrée et la charge de travail fait déjà son grand retour ? Pas de panique, voici quelques conseils à mettre en place pour sortir la tête de l’eau et éviter que cette période de rush ne soit difficile à gérer tant sur le plan professionnel (stress, épuisement, burn-out) que sur le plan personnel (isolement social, moins de confiance en soi, irritabilité).

rush au travail

1. Ne foncez pas tête baissée !

Vous allez démarrer une période chargée, avec des échéances rapprochées et des dossiers à produire en un temps record ? Prenez un peu de temps pour réfléchir et posez-vous quelques questions afin de ne pas partir dans la mauvaise direction ou vous éparpiller.

  • Quels sont les objectifs de ce nouveau projet (pour l’entreprise, le client, les collaborateurs…) ?
  • Avez-vous toutes les renseignements nécessaires au bon déroulement du livrable ?
  • Votre manager attend quoi de vous ?
  • Pouvez-vous collaborer avec une personne de votre équipe ?
  • Qu’avez-vous à « gagner » sur ce dossier : plus de responsabilités, la possibilité de manager une équipe, l’acquisition d’une expertise, plus de visibilité au sein de l’entreprise ?

2. S’organiser et planifier

Vous avez bien vos objectifs en tête ? Il est donc l’heure de s’attaquer au dossier !

  • Commencez par faire une to-do list en listant chaque tâche le plus précisément possible.
  • Définissez les priorités de chaque action en faisant un schéma avec les actions les plus importantes d’un côté, sur l’autre les plus urgentes. Vous aurez une bonne vision des tâches à traiter en premier, sans perdre de vue la finalité du projet.
  • Pour chaque action, mettez-vous une deadline. Évaluez le nombre d’heures que chaque tâche vous prendra (journée, demi-journée, quart de journée).
  • Ecrivez le tout dans un rétro planning afin de visualiser l’avancée du projet jour après jour et d’identifier les éventuels retards. Le rétro planning est également un bon outil pour communiquer avec votre équipe ou votre manager. Si vous gérez une équipe, communiquez bien sur la date de fin de projet afin d’éviter toute démotivation. Pour partager ce planning avec votre team et mieux vous organiser, vous pouvez vous aider des outils Trello ou Asana par exemple, qui sont des plates-formes de gestion du travail.

3. Accepter que tout ne soit pas parfait

Une fois que vous avez fait votre to-do list et votre rétro planning, vous vous rendrez compte que certaines tâches ne pourront pas être parfaites tout de suite. Et ce n’est pas grave, ne vous mettez pas un stress supplémentaire en voulant absolument tout accomplir parfaitement ! Discutez-en avec  votre responsable et votre équipe afin de déterminer quelles sont les tâches qui peuvent être remises à plus tard ou quel niveau de qualité est attendu pour chacune d’entre elles. Communiquer bien avec votre manager ou votre patron pour le tenir informé des avancées, des problèmes éventuels et alertez-le quand la situation vous échappe. Il est aussi là pour vous aider et vous orienter.

Apprenez également à dire non si on vous rajoute du boulot ! Si ce n’est pas important, refusez-le en expliquant les raisons. Vous mettrez ainsi des limites et vous vous protégerez d’une surcharge de travail.  

4. Déléguer

Quand on est dans une période de rush, on a tendance à se donner à fond dans son boulot et à avoir la tête dans le guidon ! Cependant, vous faites partie d’une équipe donc il ne faut pas hésiter à discuter avec votre manager et vos collègues, qui vous aideront à définir les priorités et à avoir de nouvelles idées.

Si vous êtes manager, c’est l’occasion de donner plus de responsabilité à vos collègues. Déléguez les tâches en fonction des compétences de chacun tout en gardant pour vous les tâches primordiales.

A la maison, votre surcharge de travail peut également avoir un impact sur votre vie personnelle et émotionnelle. Or, après une longue journée de boulot, il arrive parfois que l’on enchaine avec d’autres tâches : courses, ménage, lessive, gestion des enfants… Pas évident ! Alors pour éviter de subir une « charge mentale » importante, essayez vraiment de déléguer un maximum aux personnes avec lesquelles vous vivez. Expliquez-leur la situation dans laquelle vous vous trouver au boulot, cela leur permettra de comprendre votre stress.

5. Garder une vie équilibrée

Avec cette période de rush, votre vie personnelle peut vite être impactée. A vous les nocturnes, les pauses déj’ qui dure 10 mn, les journées à rallonge… Or, vous devez absolument prendre soin de vous et trouver un équilibre en suivant ces quelques conseils :

  • Faire du sport pour penser à autre chose et libérer des endorphines, hormones du bonheur, qui réduisent les émotions négatives et le stress. Si vous n’avez pas le temps de caler une heure de sport dans votre planning, rentrez chez vous à pied, monter les escaliers, levez-vous fréquemment pour faire quelques pas…
  • Mettez-vous à la méditation pour limiter le stress, l’anxiété et la dépression.  Cette pratique de plus en plus à la mode limite le stress, l’anxiété et le risque de dépression.
  • Garder une alimentation saine en évitant les boissons énergisantes et le café, même si ça peut être tentant pendant cette période de rush. Limitez les aliments gras et sucrés qui peuvent entrainer une somnolence après le déjeuner
  • Faites des pauses et surtout celle du déjeuner. Vous avez tout intérêt à vous détendre pour être plus productif.
  • Dormez et faites une sieste au bureau si vous pouvez !  Elle permet d’éviter la somnolence ou le travail peu efficace.​

 

6. Tirer des leçons de cette période

Ca y est, le projet est rendu, vous sortez enfin la tête de l’eau ! Alors avant de passer à un autre, prenez un peu de temps pour analyser et tirer des leçons de cette période de rush.

  • Avez-vous pris du retard ? Pourquoi ? Quelles ont été les causes ? Comment éviter que cela ne se reproduise ?
  • Qu’avez-vous appris sur vos capacités, vos limites ? Quelles sont les tâches où vous avez été le plus efficace ?
  • Qu’avez-vous appris sur la société et le fonctionnement de votre équipe ?

Pour finir, fêtez la fin de cette période auprès de votre équipe et de votre entourage. Remerciez-les de leur soutien !

Retour à la liste