Quelle tenue est autorisée au travail quand il fait chaud ?

Avec l’arrivée du beau temps et des températures estivales, il n’est pas facile de trouver la tenue qui permettra de survivre à la chaleur pendant une journée de travail et qui ne fera pas apparaitre d’auréoles après 3 minutes. La question se pose aussi pour se rendre à un entretien d’embauche. Il est très tentant de se tourner vers des tenues légères comme des polos, tee-shirt et bermudas pour les hommes, et des petites jupes et débardeurs pour les femmes. Mais avez-vous le droit de porter ce type de tenues au travail ? Votre employeur peut-il vous imposer une tenue malgré les fortes chaleurs ?

tenue au travail chaleur

La notion de « décence » s’impose à la tenue des salariés pendant la canicule

Même si dans la loi aucun pouvoir n’est donné aux employeurs concernant la tenue de leurs employés sur leur lieu de travail, le choix des vêtements est soumis à la notion de décence. Déjà subtile, la notion de « tenue décente » dépend en plus de la nature de votre fonction et de votre secteur d’activité. En 2003, la Cour de cassation a tranché : « Le salarié peut s'habiller à sa guise, à condition d'avoir une tenue propre et décente. Mais l'employeur peut limiter cette liberté ».

 Une tenue vestimentaire peut donc vous être imposée au travail pour respecter l’image de la société en étant par exemple en contact avec des clients, mais aussi pour répondre à des questions d’hygiène et de sécurité.

Tenue au travail quand il fait chaud : Le cas particulier des uniformes

Selon l’article L. 1121-1 du Code du travail : « Nul ne peut apporter, aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives, de restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché. ».

Cet article met en évidence le fait qu’un uniforme ou une tenue spécifique peut être imposée au salarié si ses tâches le justifient, notamment dans des secteurs précis, comme le bâtiment ou le milieu médical. Néanmoins, ces entreprises doivent aussi s’adapter et proposer des tenues dites d’hiver et d’été.

Les obligations des employeurs en cas de fortes chaleurs

Mais la sécurité des salariés passe aussi par l’adaptation, donc, de ces tenues imposées au travail. Si le passage du pantalon au bermuda ou de la chemise aux manches longues au tee-shirt n’est pas envisageable, l’employeur se doit de prendre toutes les mesures possibles pour que les salariés ne souffrent pas des fortes chaleurs.

Il doit mettre à leur disposition des bouteilles d’eau, organiser des horaires décalés, veiller au bon fonctionnement de la climatisation… Dans le cas contraire, les salariés peuvent exercer leur droit de retrait.

Retour à la liste