Qu’est-ce que votre langage corporel dit de vous pendant un entretien ?

Vous ne savez jamais comment vous tenir physiquement pendant un entretien, que faire de vos mains ? Comment vous empêcher de jouer avec un stylo ? De jouer avec vos cheveux ? Pas facile de tout contrôler en plus de se préparer aux questions souvent posées, et surtout quand vous savez que tous ces petits gestes peuvent donner des indications au recruteur sur vous et votre personnalité pendant un entretien. Voici nos astuces pour contrôler les messages que vous souhaitez faire passer via votre langage corporel.

Comprendre le langage corporel

Langage corporel pendant un entretien : maîtrisez vos bras et vos mains

Tout commence par le langage corporel et la poignée de main avec le recruteur. L’idée n’est pas de faire un remake de la poignée de main entre Donald Trump et Emmanuel Macron en jouant au plus fort, mais simplement d’avoir une poignée de main ferme pour ne pas laisser penser que vous êtes timide ou déstabilisé. Pensez à garder toujours les bras ouverts et pas croisés pendant tout l’entretien pour ne pas paraître renfermé. C’est la même chose côté recruteur. S’il a les bras ouverts cela montre qu’il est détendu face à vous sinon cela peut montrer un signe de malaise. Dernière chose pour vos bras et vos mains, vous pouvez faire des gestes pour vous exprimer ce qui montre votre implication et votre passion lorsque vous parlez. Attention évitez quand même les grands gestes qui partent dans tous les sens le recruteur, du cabinet de recrutement ou de l'entreprise pour laquelle vous postulez, pourrait se demander ce que vous essayez de faire et donc se concentrer sur vos mains et ne plus vous écouter.

Le regard et le sourire, les signes les plus révélateurs dans le langage corporel pendant un entretien

Pensez-y, en plus de la poignée de main, la première chose qu’un recruteur voit de vous avant un entretien c’est votre visage et donc votre sourire ou l’absence de sourire justement. Le langage corporel passe donc avant le langage verbal. Votre visage transmet énormément de messages et le recruteur va passer beaucoup de temps à vous regarder dans les yeux. Alors souriez et surtout rendez-lui ce regard sans pour autant le fixer. Vous montrez ainsi que vous avez confiance en vous et que vous assumez vos propos, que vous n’avez rien à cacher. Encore une fois à l’inverse, un recruteur qui ne vous regarde pas souvent dans les yeux peut indiquer des signes de désintérêt ou d’impatience. Et s’il sourit, regardez si de petites rides se forment sur les coins de ses yeux, si c’est le cas vous pouvez considérer que ce sourire est sincère. Tout comme si le recruteur penche la tête légèrement sur le côté, c’est un signe d’empathie.

Ne négligez pas votre posture et vos jambes pendant un entretien

Enfin, vous vous tenez forcément très bien pendant les premières minutes de l’entretien puis le naturel revient rapidement au galop et vous vous tassez petit à petit sur votre chaise, ce qui peut donner une impression de nonchalance. Veillez à toujours être assis bien droit avec les jambes décroisées et vos pieds bien à plat. Cela vous évitera, si vous avez les jambes croisées, par exemple, de faire des petits mouvements avec vos pieds qui pourraient vous faire sautiller sur place et se traduire par de l’impatience. Petit plus. Vous pouvez vous pencher légèrement vers l’avant, vers le recruteur, ce qui peut montrer votre intérêt pour la conversation. A vous de jouer !

Retour à la liste