Puis-je cumuler plusieurs emplois ?

Vous pouvez être tenté d’avoir plusieurs emplois salariés si vous n’êtes pas à temps plein ou si vous souhaitez augmenter vos revenus. C’est tout à fait possible. Néanmoins, il existe certaines règles à respecter.

Cumul d'emplois

Cumul d’emplois : les conditions

La principale règle à respecter en cas de cumul d‘emplois salariés est la durée maximale du temps de travail. Vous ne pouvez pas dépasser les 10h légales de travail par jour, avec 11h consécutives de repos. Sur une semaine, votre temps de travail ne doit pas dépasser 48h, avec 35h consécutives de repos.

L’aménagement du temps de travail entre deux contrats à temps partiel est donc facilement réalisable. Si vous travaillez déjà 35h par semaine, vous pouvez aussi trouver un emploi supplémentaire, mais sans dépasser les 9h de travail dans cette seconde entreprise, peu importe le type de contrat (CDI, CDD, contrat saisonnier).

Hormis le respect de cette première condition, vous devez tout d’abord vérifier si votre convention collective vous l’autorise.

A savoir : votre employeur peut vous demander une attestation écrite certifiant que vous respectez bien la durée légale du travail. Dans le cas contraire, vous vous exposez à un licenciement pour faute grave.

La clause de loyauté : une règle à respecter pour cumuler plusieurs emplois

Au-delà du cadre très stricte du temps de travail, vous devez vous tenir à une obligation de « loyauté » envers votre employeur. Si vous choisissez de vous engager dans un emploi supplémentaire, celui-ci ne peut pas venir concurrencer votre premier emploi. Tout comme c’est le cas lors d’un congé sabbatique.

Vous pouvez d’ailleurs être soumis à une clause d’exclusivité, sauf si vous travaillez à temps partiel, car une entreprise ne peut pas imposer à un salarié à temps partiel ce type de clause.

Le cumul d’emplois interdit dans certains métiers

Dans certaines professions, le cumul d’emploi est totalement interdit. C’est le cas notamment pour les métiers liés à des questions de déontologie comme les avocats, les professions médicales, les commissaires aux comptes ou encore certaines entreprises agricoles.

La majorité des métiers de la fonction publique n’autorisent pas non plus le cumul d’emplois. Ils se doivent de se consacrer à leurs missions pour la fonction publique.

Retour à la liste