Puis-je cumuler l’allocation chômage en étant à temps partiel ?

Les démarches administratives peuvent toujours s’avérer être complexes et différents sons de cloche viennent souvent vous brouiller l’esprit, notamment sur le cumul de l’allocation chômage avec un travail à temps partiel. « Si j’étais à temps plein, que je suis au chômage et que je reprends avec un temps partiel, vais-je gagner moins d’argent mensuellement ? Si j’étais précédemment à temps partiel et que le nouveau contrat et aussi à temps partiel mais avec moins d’heures, Pôle Emploi va-t-il couvrir la différence ? ». Voilà les questions fréquemment posées, nous vous aidons à y voir plus clair.

chômage et temps partiel

Allocation chômage et temps partiel : sont-ils complémentaires ?

La réponse est tout simplement oui. Vous pouvez à la fois travailler à temps partiel et bénéficier de l’allocation chômage, que vous soyez en CDD, en CDI, en intérim… Il suffit d’être toujours inscrit à Pôle Emploi et de réaliser vos démarches à distance. Tout dépend de votre rémunération et de la date de fin de vos allocations. Cependant, votre contrat à temps partiel peut vous permettre d’acquérir de nouveaux droits aux allocations chômage à la fin de vos précédents droits, si vous travaillez au minimum 4 mois, soit 88 jours ou 610 heures de travail. L’objectif est de pouvoir garantir au demandeur un niveau total de revenus mensuels équivalent à sa reprise d’un emploi et ne pas engendrer une baisse brutale de ses revenus.

Le détail du calcul de l’allocation chômage avec le travail à temps partiel

Pôle Emploi va calculer tous les mois l’allocation versée en fonction de vos revenus gagnés via votre nouvel emploi, pour connaître votre nombre de jours d’allocations versées.

Très concrètement si votre allocation mensuelle s’élevait à 1134€, soit une allocation journalière de 37,80€ et que votre nouveau job vous donne droit à 950€, le calcul va se dérouler de la façon suivante, en attendant la réforme sur le chômage.

Pôle Emploi va retirer 70%, à votre allocation mensuelle (1134€), c’est le pourcentage toujours déduit, et multiplier par votre nouveau revenu (950€). Le calcul va donner 469€.

Un montant à ajouter à votre nouveau revenu pour vérifier que le montant obtenu ne dépasse le montant de votre précédent revenu brut. Si cela n’est pas le cas, les 469€ seront divisés à votre précédente allocation journalière (37,80€) pour obtenir votre nombre de jours d’allocation à verser, soit 12 jours.

Dernière étape, pour avoir le montant global sur 12jours, il suffit finalement de multiplier la précédente allocation, 37,80€, aux 12 jours ce qui fait 453,60€.

Pour conclure, ajoutez la somme obtenue à votre nouveau revenu et vous percevrez donc 1403,60 € soit une somme bien supérieure à la précédente allocation de 1134€. Et le tour est joué !

Retour à la liste