Petit guide d’interprétation des gestes (positifs ou négatifs) d’un recruteur

L’entretien d’embauche est toujours un moment déstabilisant et il n’est pas facile de savoir s’il est réussi ou non, (bon à part si cela a été un véritable désastre, en général vous n’avez pas besoin de nous pour le comprendre). Alors, voici un petit guide pour vous aider à décrypter les gestes et signaux d’un recruteur qui peuvent vous aider à savoir si vous avez plutôt réussi à vous défendre ou non.

interprétation des gestes d’un recruteur

Un entretien d’embauche n’a jamais été un exercice facile. Devoir parler de soi est une chose compliquée, d’autant plus lorsque l’enjeu derrière est grand. Nous avons pour habitude de nous rattacher à chaque petit geste des recruteurs en espérant qu’ils soient positifs, mais pas facile de savoir vraiment ce qu’il pense… Néanmoins une chose est sûre, tout comme vous votre langage corporel peut en dire long sur vous, les gestes du recruteur peuvent aussi indiquer, si ce n’est pas ce qu’ils pensent vraiment, au moins, son état d’esprit.

Les signaux positifs d’un recruteur auxquels il faut se raccrocher pendant un entretien d’embauche

Tout est une question d’attitude. Si le recruteur a plutôt le corps penchez en avant, qu’il s’aide de ses mains, c’est qu’il est dynamique, qu’il souhaite vraiment que vous compreniez le poste, les enjeux… Il est donc avenant avec vous, c’est positif. Si l’entretien se déroule de façon spontanée, qu’il n’a pas de blanc et que le recruteur a le sourire, vous pouvez être optimiste. Enfin, la prise de notes est aussi un élément encourageant. Cela indique que le recruteur veut retenir plusieurs choses de vous, notamment les points positifs qui font que votre profil colle. Malheureusement, la prise de notes peut aussi pour marquer les points plus négatifs de votre profil…

… Et les gestes plutôt négatifs qui indiquent que vous devez reprendre le contrôle de votre entretien

Il ne faut pas vous formaliser, il y aura toujours des points un peu moins positifs sur votre candidature et votre profil. Si vous perdez l’attention de votre interlocuteur, qu’il a les yeux dans le vague, vous devez à nouveau capter son attention. C’est le moment de reprendre la main et c’est donc à vous de poser des questions au recruteur. Rien n’est perdu ! Par contre s’il continue en regardant sa montre, en soupirant et en pliant les bras, là vous pouvez, après avoir franchi la porte, reprendre vos recherches…

Retour à la liste