Les mots à bannir de votre lettre de motivation

Avant d’arriver à l’entretien d’embauche et de travailler sur vos tics de langage, il vous faut soigner votre lettre de motivation. Après avoir lu et reçu des centaines de candidatures, les chargés de recrutement voient leurs cheveux se dresser à la lecture de certains mots. Pour éviter d’en arriver là, nous vous proposons de jeter un coup d’œil à ces mots que vous devez bannir, pour mettre toutes les chances de votre côté.

Mots à bannir lettre de motivation

Le « je » est à bannir de votre lettre de motivation

Nous sommes d’accord, la lettre de motivation sert avant tout à vous mettre en valeur et à montrer en quoi votre profil correspond à l’offre proposée. Mais attention à ne pas en faire trop. Pour ne pas passer pour une personne qui se vante, vous ne devez pas commencer vos phrases par « je » et l’utiliser systématiquement. L’exercice n’est, certes, pas facile, mais il vous permettra de ne pas voir votre candidature mise de côté. Préférez les faits, à la simple énumération de vos superpouvoirs…

Lettre de motivation : Oubliez les qualificatifs vus et revus

Et parlons-en des superpouvoirs… « Leader, dynamique, proactif, très motivé, stratège, esprit d’équipe, avenant, polyvalent, perfectionniste… », vous l’êtes tous. Vous devez trouver d’autres adjectifs ou expressions beaucoup moins banals, et beaucoup plus personnels afin de vous différencier. Si vous êtes en manque d’inspiration vous pouvez faire le tour des synonymes de ces fameux adjectifs à éviter de votre candidature, pour trouver ceux qui vous qualifieront le mieux.

Bannissez les mots trop techniques de vos lettres de motivation

Pour montrer votre expérience et votre expertise, vous avez aussi tendance à utiliser du jargon très professionnel. Néanmoins, n’oubliez jamais qu’elle arrivera généralement en premier au service RH, qui fait une sélection, avant d’atteindre le manager qui recrute. Bien que les chargés de recrutement connaissent les grandes lignes du métier pour lequel ils reçoivent des candidats, ils ne sont pas non plus des experts du domaine. Alors préférez un langage simple et veillez à ne pas commettre les fautes d’orthographe les plus courantes.

Ne terminez pas votre lettre de motivation avec des formules de politesse à rallonge

Bien finir une lettre de motivation n’est pas chose facile. Il faut pouvoir donner envie au recruteur de vous rencontrer sans, encore une fois, en faire trop, notamment avec les fameuses formules sur trois phrases. La politesse est de rigueur, mais seulement quelques mots suffisent !

Retour à la liste