Les développeurs d'application ne peinent pas à trouver du travail !

Quotidiennement, les utilisateurs de smartphones ou de tablettes se servent d’applications. Ainsi, les développeurs de ces logiciels ne peinent pas à trouver du travail. Loin de là.

Développeur d'application : pas de pénurie !

Elles sont devenues absolument incontournables au quotidien. Pour se divertir, s’informer, organiser un voyage ou gérer son agenda, impossible aujourd’hui de composer sans les applications quand on est détenteur d’un smartphone ou d’une tablette.

Chaque jour, de nouvelles propositions en tout genre débarquent par centaines sur les plates-formes de téléchargement. Car si certains poids lourds semblent indispensables et s’inscrivent sur la durée, beaucoup d’applications surfent sur les tendances ou profitent d’un mouvement de mode souvent très éphémère.

C’est pourquoi les développeurs d’applications représentent aujourd’hui un métier central quant aux nouvelles technologies et se doivent d’être extrêmement flexibles et adaptables face aux demandes.

Une connaissance parfaite du langage de programmation, une maîtrise sans faille des logiciels et des réseaux

Le concepteur doit ainsi identifier clairement les attentes et les besoins d’un client, tout en assimilant les contraintes pour la rédaction d’un cahier des charges. Une fois les contours du projet validés, la partie technique entre en jeu.

Ainsi, la profession de développeur d’application nécessite une connaissance parfaite du langage de programmation, une maîtrise sans faille des logiciels et des réseaux.

D’autant que les nouvelles technologies ne cessent de se développer: démocratisation depuis plusieurs années de la géolocalisation, réalité augmentée (avec le succès planétaire de Pokemon Go en tête), etc…

La pratique de l’anglais reste vivement conseillée

Outre la réalisation technique, il est en charge d’effectuer la batterie de tests, anticiper les mises à jour et les éventuels bugs. En termes de profil, le développeur doit faire preuve d’autonomie, de rigueur et de précision tout en étant capable de travailler en équipe et de communiquer. Dans cette profession, le turn-over reste important. De même, les profils mobiles et les perles rares sont activement recherchés. Pour avoir une idée, un développeur peut espérer toucher entre 35000 et 38000 € bruts par an. Enfin, la pratique de l’anglais reste plus que vivement conseillée dans cet univers clairement international.

Retour à la liste