J’ai commencé des études qui ne me plaisent pas, que faire ?

J’ai commencé des études qui ne me plaisent pas, que faire ?

Je fais des études qui ne me plaisent pas

Chaque année, c’est la même rengaine. À peine les cours ont-ils commencé depuis plusieurs semaines, que beaucoup d’étudiants n’accrochent pas avec le cursus d’études démarré à la rentrée, et savent pertinemment que ce ne sera jamais le cas. Des tas de questions s’immiscent alors dans leur esprit : faut-il persévérer dans cette voie qui pourtant ne me correspond pas ? Ou alors, mettre immédiatement fin à cette erreur de parcours au risque de se retrouver sans rien, et ainsi gâcher une année entière ? Si vous optez pour la deuxième solution, pas de panique ! Il existe en effet plusieurs pistes pour se relancer.

Si vous souhaitez changer d’études, pensez à la rentrée décalée

Le concept est encore relativement méconnu. Pourtant, de nombreuses formations universitaires offrent la possibilité de commencer un nouveau cursus d’études en cours d’année. C’est ce qu’on appelle la rentrée décalée. Elle permet ainsi aux étudiants mécontents de leur cursus d’études débuté à la rentrée de se réorienter sans attendre la rentrée de septembre prochaine. Licences, bachelor, écoles de commerce, d’ingénieurs et autres, proposent ainsi une rentrée en octobre, novembre, et même en janvier, février, ou mars. Alors si vous d’ores et déjà une idée d’une formation qui pourrait davantage vous correspondre, renseignez-vous sur la possibilité de la commencer en rentrée décalée.

Et si vous étiez finalement fait pour l'alternance ?

Faire des études c’est bien, mais cela peut parfois manquer de concret. L’alternance permet d’allier théorie et pratique, et ainsi se forger une meilleure idée du métier auquel on aspire. C’est donc une manière d’engranger directement de l’expérience, que l’on pourra faire valoir par la suite, et de percevoir ses premiers salaires, notamment pour les étudiants frustrés de ne pas être indépendant financièrement. Et là encore, il est possible de commencer un cursus en alternance en cours d’année.

Prendre le temps de réfléchir à son projet professionnel

Si vous avez été déçu par ce premier cursus d’études, et que vous n’avez aucune idée de ce que vous voulez faire à court terme, vous pouvez solliciter un conseiller d’orientation ou un autre professionnel pour vous aider à trouver votre voie. Sinon, pourquoi ne pas prendre le temps de réfléchir à votre orientation ? D’autant que les années de césure sont l'occasion de se lancer dans des expériences qui ne se représenteront peut-être pas de sitôt. Chaque année par exemple, près de 40 000 Français obtiennent un permis vacances travail (PVT), le sésame pour travailler pendant plusieurs mois à l’étranger. La France a des accords avec une dizaine de pays : Australie, Brésil, Canada, etc. Vous pouvez aussi tout simplement trouver un petit boulot en France et gagner en indépendance, ou encore vous investir dans l’associatif. Des expériences qui peuvent en tout cas vous ouvrir les yeux sur ce qui pourrait vous plaire.

Retour à la liste