Hiver, changement d'heure et travail : attention au burn-out

Hiver, changement d'heure et travail : attention au burn-out

Hiver, changement d'heure et travail

Le passage à l’automne, ponctué d’un changement d’heure préparant doucement mais sûrement à l’hiver, n’est pas toujours bien vécu. Notamment dans le cadre du travail, où le manque de motivation et d’énergie peut se faire ressentir.

Hiver et changement d’heure vont parfois de pair avec une dépression saisonnière

L’automne arrive dès fin septembre. Si les arbres perdent leur feuillage, vous, c’est votre moral qui a tendance à chuter. Le risque s’accroît davantage au passage de l’heure d’hiver à la fin octobre, car il fait généralement nuit quand vous partez au travail et quand vous en revenez le soir. Autrement dit, les journées sont plus courtes, avec l’impression de ne profiter des lueurs du jour qu’à travers les vitres de votre lieu de travail. D’autant que le froid aussi s’installe. Une combinaison de phénomènes qui peut plonger certaines personnes dans une forme de dépression saisonnière.

Attention tout de même au burn-out !

Si cette dépression saisonnière n’est en général pas inquiétante, ce blues de l’hiver peut toutefois avoir des conséquences néfastes, notamment dans le cadre du travail. Cette déprime et son corollaire d’humeurs négatives de tristesse, de sentiment de perte d’intérêt et de concentration peuvent vous jouer de mauvais tours, jusqu’à vous conduire au burn-out. C’est pourquoi, il est conseillé dès les premiers symptômes de trouver des solutions pour ne pas sombrer. Vous pouvez par exemple vous entretenir avec votre médecin généraliste, qui vous recommandera des actions à mettre en place. Pour faire face au burn-out, il est parfois bienvenu d’opérer quelques changements dans sa vie. Faire attention aux périodes de sommeil, faire plus d’exercices physiques, repenser son alimentation, ou passer davantage de temps avec ses proches, sont des solutions qui peuvent avoir des effets bénéfiques sur vous !

Doit-on s’alarmer de souffrir en cette période de l’année ?

Pas du tout, à condition de ne pas se laisser entraîner vers le fond ! Tout le monde ne réagit pas de la même manière à l’hiver et au changement d’heure, et il ne faut surtout pas se complexer si vous avez du mal à faire face à ce coup de mou, notamment dans le cadre du travail. Car rassurez-vous ! Cette déprime n’est en général que provisoire, plus généralisée qu’on ne le croit, et votre irritabilité, votre tristesse personnelle, ainsi que votre sentiment de perte d’intérêt ou de concentration au travail ne seront plus qu’un lointain souvenir d’ici quelques semaines. Dites-vous surtout que ça arrive même aux meilleurs !

Retour à la liste