Guide du cas contact au travail

Nous sommes de plus en plus nombreux à vivre la même situation au travail. Un collègue peut s’avérer être positif à la Covid-19 et c’est le branle-bas de combat. Tout le monde se demande : « Est-ce que je l’ai côtoyé ? Quand ? Je l’ai vu en réunion, pendant combien de temps ? » Pas de panique, il y a des règles déjà établies par le gouvernement, qui demande pour éviter ce type de situation de favoriser à nouveau le télétravail, pour détecter au mieux les cas contacts, et définir, ensuite, la marche à suivre.

Guide du cas contact au travail

Qu’est-ce qu’est (vraiment) un cas contact au travail ?

Pour être considéré comme cas contact, il y a plusieurs éléments à prendre en compte, notamment au travail. Il faut avoir adopté un comportement à « risque », c’est-à-dire ne pas avoir respecté les mesures de protection établies, pendant un contact avec une personne souffrant de la Covid-19 au cours des 14 derniers jours.

Selon Santé Publique France, un comportement risqué peut être d’avoir partagé « quelle que soit la durée » un moment dans un endroit confiné avec la personne positive, en face-à-face et à moins d’un mètre de distance. Les conversations, les embrassades, un repas ou encore des accolades entrent dans les comportements à risque, mais aussi le partage d’un même bureau, ou d’une salle de réunion pendant au moins 15 minutes.

Les règles à respecter au travail lors d’une suspicion de cas contact

Alors si un jour une personne du service RH ou votre supérieur vient vous informer qu’un de vos collègue a été testé positif, vous allez être considéré comme cas contact si vous n’avez pas respecté les règles imposées au travail et listées ci-dessus. La première chose à faire est donc de vous isoler et de poursuivre, dans la mesure du possible votre activité en télétravail ou dans le cas échéant demander un arrêt de travail auprès de l’assurance maladie, même si vous n’avez aucun symptôme. Vous devez donc quitter votre poste pour protéger vos collègues mais aussi vos proches, et ainsi éviter toutes contaminations supplémentaires.

Cas contact au travail : Quand faire le test ?

Deux options pour faire un test lors d’une suspicion de cas contact. Si vous vivez avec la personne, vous devez faire le test immédiatement, mais si cela n’est pas le cas et que vous pensez avoir été contaminé sur votre lieu de travail, vous devez effectuer le test 7 jours après votre dernier contact avec la personne positive à la Covid-19.

Cas contact avéré, le comportement à adopter au travail et ailleurs

Si votre test s’avère être positif, vous devez prendre contact avec votre médecin et suivre ses instructions, mais aussi en informer votre entreprise. Vous serez placé en isolement au minimum 7jours, en partant du jour où vous avez fait le test, et jusqu’à la disparition de vos symptômes. Mais alors, arrêt maladie ou télétravail ?

Quid de l’arrêt maladie pour les cas contacts

En tant que cas contact avéré, vous allez devoir demander un arrêt de travail en ligne sur le site declare.ameli.fr. Il sera de 7jours, cette fois à partir du moment où vous avez reçu le résultat positif au test de dépistage. Votre arrêt pourra être rétroactif dans la limite de 4 jours avant la réception des résultats, si vous étiez déjà isolé et dans l’incapacité de poursuivre en télétravail. Si vous ne recevez pas votre résultat à la fin de votre arrêt initial, vous pourrez avoir 7 jours d’arrêt supplémentaires.

Retour à la liste