Entretien d’embauche : les tics de langage à éviter

C’est malheureusement dans les situations stressantes, et évidemment celles où il ne faut pas, que les tics de langage ressortent le plus. Euh, j’sais pas, voilà, du coup…  Les maladresses verbales sont nombreuses et peuvent faire mauvaise impression pendant un entretien d’embauche.

Tics de langage

Les tics de langage les plus courants pendant un entretien d’embauche

  • Les tics verbaux

« Euh, voilà, du coup, bah, genre, en fait… ». Ces tics de langages peuvent refléter un malaise, une incertitude ou encore une hésitation. Ils peuvent amener votre interlocuteur à douter de vos propos. Pourtant, pour vous, l’utilisation de ces mots de ponctuation, comme ils sont aussi appelés, n’est qu’un simple automatisme. Si vous vous en rendez compte, n’hésitez pas à reformuler directement et à bien affirmer vos propos pour ne pas laisser de place aux doutes pendant l’entretien.

  • Les expressions inappropriées

Vous employez des expressions dans vos échanges quotidiens que vous ne pouvez pas aussi utiliser lors d’échanges plus formels, type entretien d’embauche. Vous êtes tenu d’employer un langage correct, qui n’est pas familier. « C’est clair, pourquoi pas, vous voyez ce que je veux dire ?, moi je, à peu près… ». Ces expressions sont largement répandues et plutôt familières. Elles pourraient vous desservir pour décrocher un emploi. Pensez-y pour ne pas vous que votre profil soit dévalorisé uniquement à cause d’expressions non maîtrisées.

  • Les mots beaucoup trop basiques

« Je suis motivé, dynamique, bienveillant, j’ai l’esprit d’équipe…. ». Tous ces mots passe-partout sont à bannir de votre entretien. N’oubliez jamais que votre interlocuteur en voit défiler plusieurs par jour des candidats. A la fin de la journée, il se souviendra plus facilement de la personne qui se sera démarquée. Et le langage compte pour beaucoup. Prenez le temps de détailler vos propos pour ne pas rester en surface et pour trouver le mot le plus approprié qui interpellera le recruteur.

Tics de langage en entretien : comment faire pour les éviter ?

Le plus compliqué est tout d’abord de pouvoir les identifier. Vous pouvez poser la question à votre entourage. Ils auront sûrement déjà remarqué vos expressions favorites ou vos tics de langage.

Vous pouvez aussi vous enregistrer pendant un échange. Ce moyen est le plus efficace pour déceler tous ces petits mots qui viennent parasiter votre discours. Vous serez surpris de la place qu’ils peuvent prendre et vous en découvrez, à coup sûr, d’autres, que vous ne soupçonniez peut-être même pas.

Le contrôle et la suppression des tics de langage fait partie des entraînements pratiques aux entretiens d’embauche. Vous arriverez à changer vos habitudes en vous écoutant plusieurs fois et même en vous filmant. Vous verrez pourquoi vous employez ces mots, aux expressions de votre visage et à votre langage corporel, qui est tout aussi important en entretien. Est-ce que vous cherchiez comment formuler votre pensée ? Est-ce que vous êtes déstabilisé ? Qu’est-ce qui vous a gêné ? Ainsi, vous pourrez anticiper pour être fin prêt pour le grand jour !

Retour à la liste