Entretien d’embauche : les 6 phrases à ne pas dire

L’entretien d’embauche est toujours un exercice délicat. En plus de vous préparer à la liste des questions les plus fréquemment posées, il faut que vous puissiez avoir en tête toutes les phrases qu’il ne faut pas dire. Nous vous aidons à éviter que votre candidature soit mise de côté, pour de malheureuses paroles.

Entretien d’embauche : les 6 phrases à ne pas dire

« Je suis tellement stressé »

Commencer un entretien d’embauche en précisant que vous êtes très stressé n’est pas du tout une bonne chose. C’est la première phrase à ne pas dire. Le recruteur n’est pas là pour vous rassurer et il l’aura sûrement remarqué. Vous devez faire bonne impression et montrer que vous n’êtes pas là par hasard. Alors, reprenez-vous et pensez à vos exercices de préparation à l’entretien.

« J’ai fait le tour de mon poste »

Cette tournure de phrase donne un aspect négatif à vos propos. Elle peut donner l’impression que vous êtes une personne qui s’ennuie vite et que vous n’êtes pas allé plus loin dans vos missions. Mais il s’agit uniquement de choisir les bons mots. Dites plutôt que vous avez atteint tous les objectifs que vous vous étiez fixé. Ainsi, vous glissez aussi que vous êtes une personne qui aime relever les challenges et qui se donne elle-même des objectifs à atteindre.

« Je ne m’entendais pas (ou plus) avec mon responsable »

Même si c’est la vérité, vous ne pouvez pas dire cette phrase pendant votre entretien d’embauche. Le recruteur n’a pas à connaître ce type d’information et cela ne peut que vous desservir. Il ne connaît ni votre caractère ni votre personnalité. Ce type de phrase va lui mettre des doutes sur votre comportement et sur votre façon d’agir en entreprise.

« Pouvez-vous m’en dire plus sur votre entreprise ? »

Très clairement, si vous êtes à cet entretien c’est que vous savez à quel poste vous postulez et surtout dans quelle entreprise. Si vous vouliez faire bonne impression et montrer justement votre intérêt pour l’entreprise, posez des questions pertinentes et plus poussées. Le recruteur pourra constater que vous vous êtes renseigné et que vous souhaitez en savoir plus, ce qui montre que vous vous projetez au sein de cette entreprise.

« Je suis perfectionniste »

La question sur vos qualités et défauts n’est pas évidente. Mais vous pouvez oublier la phrase « Je suis trop perfectionniste ». On vous conseille souvent de donner un défaut qui peut finalement se transformer en qualité. Mais cela n’est plus très vrai aujourd’hui. Les recruteurs veulent vraiment cerner votre personnalité et tester votre franchise.

« Non, je n’ai pas de question »

Le recruteur va forcément vous demander si vous avez des questions supplémentaires. Dans ce cas, la réponse à ne pas formuler est « Non je n’ai pas de question. ». N’hésitez pas à poser des questions, cela ne peut être que bénéfique. Demandez plus d’explications sur l’organigramme, le fonctionnement en interne ou alors un éclaircissement sur vos missions. Si vraiment rien ne vous vient sur le moment vous pouvez toujours dire : « Je pense que tout est clair, je n’hésiterai pas à revenir vers vous, après coup, avec d’éventuelles questions. ».

Retour à la liste