Emploi seniors : de nouveaux dispositifs pour les plus de 57 ans

Après un plan pour soutenir les jeunes dans leur recherche d’emploi en cette période de crise, et un accord sur le télétravail trouvé avec les syndicats, le Parlement a adopté une proposition de loi visant à trouver une solution à la problématique des seniors et de l’emploi. Au programme : CDI d’inclusion, prolongation de CDD et un « contrat passerelle ».

Emploi seniors

Le CDI « inclusion » pour les seniors : qu’est-ce que c’est ?

Le CDI  d’inclusion a pour but d’aider les seniors éloignés de l’emploi à se réinsérer dans le monde du travail. Car, loin d’être un mythe, les personnes de plus de 55 ans se retrouvent très souvent mises de côté. Selon l’Insee, en 10 ans le taux de chômage des seniors est passé de 4,3% en 2007 à 6,5% en 2018. Et le problème se pose surtout au moment de retrouver un travail.

Moins de 16% des plus de 50 ans parviennent à retrouver du travail après une période de chômage, contre plus de 23% des 25 à 49 ans, toujours selon les chiffres de 2018. Ce CDI a donc pour objectif de rapprocher les seniors de l’emploi, et cela, jusqu’à leur retraite.

Comment fonctionne le CDI d’inclusion destiné aux seniors ?

Avec ce CDI, les seniors pourront intégrer les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE), déjà dédiées à d’autres profils, eux aussi, éloignés de l’emploi. Les SIAE regroupent des entreprises et associations, signataires d’une convention avec l’Etat ce qui leur permet de disposer d’aides financières, comme des ateliers et chantiers d’insertion, des associations intermédiaires, des entreprises d’insertion ou encore des entreprises de travail temporaire d’insertion.

Emploi : La prolongation des CDD et un « contrat passerelle » sont aussi prévus pour les seniors

Deux autres mesures ont aussi été définies. Les entreprises pourront renouveler les CDD des salariés de plus de 57 ans, au-delà de la durée légale des 24 mois, à titre exceptionnelle.

Un « contrat passerelle » va aussi être testé sur 3 ans. Il permettra aux « entreprises classiques » de pouvoir embaucher des seniors en fin de parcours d’insertion pour les amener jusqu’à la retraite, sans période de chômage. Ainsi, le gouvernement souhaite faire signer plus de 5 000 CDI aux salariés de plus de 57 ans, d’ici à 2022.

Retour à la liste