Choisir le bon moment pour négocier une augmentation de salaire

Question incontournable pour tous les salariés, l’augmentation de salaire peut vous faire faire des cauchemars mais c’est une étape incontournable à votre parcours et à votre évolution professionnelle. Choix du moment propice, préparation de l’entretien et de son déroulé sont à anticiper pour être bien armé.

Quand demander une augmentation de salaire ?

A qui s’adresser pour parler augmentation de salaire ?

Première étape, trouver le bon interlocuteur. La personne que vous devez rencontrer pour parler augmentation de salaire n’est pas forcément décisionnaire mais elle se charge d’évaluer la demande et de donner un premier avis. En général c’est votre supérieur direct qui s’en charge. S’il ne peut pas prendre la décision seul, il  s’adressera directement à la ou les personnes concernées en glissant ses recommandations et reviendra vers vous.

Essayez de vous renseigner auprès de vos collègues ou voyez directement avec le service RH pour comprendre au mieux comment vous devez vous organiser, car chaque entreprise est différente. Il ne faudrait pas commettre d’impair en contactant le mauvais interlocuteur. Une fois qu’il est identifié, cela vous permettra de préparer le terrain tout au long de l’année en faisant des points réguliers avec lui pendant lesquels vous pourrez mettre en avant vos réussites, vous pourrez proposer de nouvelles idées et montrer que vous êtes un élément moteur.

Plusieurs options possibles dans l’année

La date peut déjà être fixée car dans votre entreprise la négociation de salaire se fait automatiquement lors de l’entretien annuel. Beaucoup de sociétés aujourd’hui préfèrent attendre la fin d’année et le bilan global de vos réalisations pour parler ou non d’augmentation. C’est aussi le moment pour l’entreprise de dresser son bilan annuel et ainsi faire le point sur sa santé financière. Cependant l’entretien annuel n’est pas l’unique moment.

Vous pouvez vous aussi avoir envie de faire ce point en cours d’année. Il faut d’abord que vous puissiez comprendre comment fonctionne l’entreprise, coller au plus près à son calendrier et surtout ne pas choisir une période compliquée : forte activité, baisse de chiffre d’affaires, plan social, restriction de budget… et pour votre interlocuteur.

Autre option : profiter d’une de vos réussites professionnelles pour demander une entrevue. Vous aviez des objectifs chiffrés et vous les avez atteints ? Vous avez décroché un gros client ? N’hésitez pas à le faire savoir, sans pour autant le crier sur tous les toits. Il suffit d’interpeller votre supérieur pour lui en faire part, lui expliquer comment vous y êtes parvenu et subtilement arriver sur le terrain de l’augmentation en lui déroulant votre argumentaire que vous aviez évidemment bien préparé !

Retour à la liste