CDI Intérimaire : qu’est-ce que c’est ?

Pour le plus grand nombre, l’intérim est synonyme de contrat instable, d’un enchaînement de petites missions et donc d’une certaine précarité. L’intérim est aussi considéré comme une porte d’entrée dans les entreprises pour décrocher un CDI. Pourtant, il existe le CDI Intérimaire. Explications.

CDI intérimaire

Le principe du CDI Intérimaire

Le CDI intérimaire, connu aussi sous l’acronyme CDII, est un contrat à durée indéterminée conclu entre un salarié et une agence d’intérim. Tout comme les intérimaires sont liés, lors d’une mission, à une agence plutôt qu’à une entreprise, contrairement à un contrat CDD. Le salarié intérimaire peut ainsi enchaîner les missions en intérim sans signer de nouveau contrat pour chaque mission et sans alterner avec des périodes de chômage.

Avec ce CDI Intérimaire, les salariés peuvent effectuer des missions pendant 36 mois. Elles peuvent être renouvelées jusqu’à deux fois, sans délai de carence, ce qui n’est pas le cas pour un contrat classique d’intérim.

Les obligations du salarié dans le cadre d’un CDII

Tous les métiers sont concernés par ce CDII, néanmoins le salarié ne peut pas choisir ses missions. Il est obligé d’accepter les missions proposées par l’agence, dès lors qu’elles respectent les critères fixés dans le contrat (types de poste, zone géographique, rémunération au taux horaire au moins égale à 70% de la mission précédente).

Le salarié se doit aussi de rester à la disposition de l’agence entre deux missions. Si l’agence ne lui a pas trouvé de nouvelle mission au lendemain de la précédente, il ne peut pas décider de trouver par lui-même un autre poste pour couvrir la période sans activité, et donc compenser la baisse de salaire.

CDI Intérimaire : quelle rémunération entre deux missions ?

Même si le CDII permet aux salariés de leur assurer un revenu constant, ce dernier n’est cependant pas le même, lors d’une mission, et durant les périodes d’intermission. Une rémunération minimale est prévue et fixée par la législation. Elle ne peut pas être inférieure à un SMIC pour les employés et ouvriers, et inférieure à 125% du salaire minimum légal pour un cadre.

Cependant, ce revenu peut faire l’objet d’une négociation, comme pour n’importe quel salaire, avec l’agence d’intérim.

Les avantages du CDI Intérimaire

Une rémunération donc assurée, mais aussi d’autres avantages similaires au CDI classique sont associés au CDI Intérimaire.

Le salarié en CDII bénéficie de congés payés au même titre que les salariés en CDI, et de congés spécifiques liés aux événements familiaux (mariage, décès…). Il peut bénéficier aussi d’une mutuelle et de tous les avantages proposés par l’agence d'intérim.

Retour à la liste