Bien-être au travail : la semaine de 4 jours, c’est vraiment mieux ?

Bien-être au travail :  la semaine de 4 jours, c’est vraiment mieux ?

Semaine de 4 jours

Faire des semaines de 4 jours vous fait rêver ? Eh bien il n’est pas impossible que votre vœu se réalise un jour !  En effet, cela se démocratise au sein des entreprises. Car d’après les résultats de plusieurs études, la semaine de 4 jours permet d’améliorer le bien-être des salariés tout en dopant leur productivité.

Essayer la semaine de 4 jours, c’est l’adopter

Depuis plusieurs années, on observe une progression des expérimentations de la semaine de 4 jours dans plusieurs pays. En Islande, elle a été testée sur 2 500 salariés du secteur public entre 2019 et 2021. Et les résultats sont sans appel : la semaine de 4 jours a été globalement bénéfique pour les participants. Tant sur le plan de la santé et du bien-être, mais également sur le plan de la productivité.

Mais l’Islande n’est pas un cas isolé. En Espagne par exemple, 220 000 entreprises se sont portées volontaires pour tester cette nouvelle organisation du temps de travail à partir de 2022. Les salariés concernés travailleront ainsi 32 heures par semaine au lieu de 40 heures, et ce, sans baisse de salaire. Au Japon, le géant Microsoft a lui aussi testé la semaine de 4 jours pendant un mois en août 2019. Pour le plus grand plaisir de ses salariés : 92% d’entre eux ont véritablement apprécié ce dispositif. Ce dernier aurait même contribué à développer leur productivité de 40 % par rapport à août 2018.

Les vertus de la semaine de 4 jours

Selon une étude réalisée en 2019 par le cabinet ADP, 60% des Français se déclarent favorables à la semaine de 4 jours. Mais à ce jour, seule une petite dizaine d’entreprises l’auraient mise en place. Et ce, malgré le fait que la loi Robien de 1996 permette aux entreprises de l’appliquer.

Pourtant, selon plusieurs témoignages qu’on peut lire ici et là, il apparaît évident que la semaine de 4 jours procure un certain bien-être aux salariés. Voire un soulagement. Elle permet par exemple de se reposer davantage, pour attaquer une nouvelle semaine sur les chapeaux de roue. De concilier aussi vie professionnelle et vie personnelle plus facilement, d’avoir plus de temps pour s’adonner aux tâches domestiques et administratives qui incombent à chacun, ou pour les parents de profiter davantage de leur(s) enfant(s).

Mais si la semaine de 4 jours fait rêver sur le papier, elle a également parfois été redoutée par certains salariés. Ces derniers craignaient le nouveau rythme qu'allait imposer ce changement. Mais selon les retours d’expériences, la grande majorité des salariés ont su s’adapter à cette semaine de travail condensée, et se montrent même plus investis et plus efficaces ainsi.

Retour à la liste