Banque, assurance et mutuelle : des emplois à pourvoir dès maintenant

En 2017, les banques ont embauché 42 000 commerciaux. Profil le plus recherché dans le secteur, le commercial doit se montrer flexible, à l’écoute et faire preuve d’adaptabilité pour convaincre le client de choisir son offre. Mais la compétitivité des solutions proposées va de pair avec le conseil et la gestion de portefeuille clients qui ne peuvent être réussis sans un dispositif rigoureux. Vous l’aurez compris il existe une multitude de postes à pourvoir dans le domaine !

 

Le big bang du Big Data

Encore mal maîtrisé par certains dirigeants, le Big Data focalise sur la collecte, la gestion et l’exploitation des données personnelles. Toutes les informations collectées transitent par des systèmes informatiques dématérialisés qu’il faut connaître parfaitement pour assurer une expérience client sécurisée. Le Big Data promet la création de 137 000 emplois d’ici à 2020 et fort est à parier qu’une grande partie se fera dans les secteurs de la banque, des assurances et mutuelles qui compilent des informations confidentielles.

Un secteur dynamisé par les nouvelles obligations légales

Si les obligations en matière d’assurances civiles et professionnelles ne sont pas récentes, elles évoluent constamment. Les compagnies doivent donc proposer des services et options complémentaires en restant compétitif, et pour rester performantes, elles doivent embaucher de nouveaux talents. De plus, le renforcement de la responsabilité sociétale des entreprises et l’obligation pour chaque employeur de proposer une mutuelle à ses salariés ont élargi le marché. Les besoins en conseillers clientèle, commerciaux et courtiers sont donc importants.

Un renouvellement générationnel

Loin des clichés démodés du banquier grisonnant à l’allure traditionaliste, le secteur recrute majoritairement des jeunes. Avec des parcours d’études qui favorisent l’alternance, vous pouvez travailler en banque très tôt et vous familiariser avec le métier, son environnement et ses incontournables dès le début de votre formation. Le contexte démographique tend à voir augmenter le nombre de départs à la retraite et la crise de 2008 a freiné certaines vocations… Il promet donc d’y avoir de belles opportunités à saisir pour les jeunes et futurs diplômés !

Chiffres

370 000 salariés en France travaillent dans le secteur bancaire

6 emplois sur 10 sont proposés en CDI

37600 agences bancaires en France (*chiffres 2016)

 


Augmenter son potentiel avec l’expérience

Si les pré-requis techniques en matière de gestion bancaire, connaissance du marché et des obligations légales pour ces secteurs, les exigences des entreprises se sont accrues ces dernières années. Le partage d’information facilité avec Internet fait que tout le monde peut aujourd’hui avoir accès aux grands principes fondamentaux et, quand il se rend en agence, le client attend une véritable expertise de la part de son conseiller.

big data

De fait, les entreprises recrutent de plus en plus de personnel très qualifié et disposant d’une première expérience professionnelle. D’où l’augmentation du nombre de formations en alternance qui favorisent l’apprentissage sur le terrain et confrontent les jeunes à des situations concrètes.

Recrutement de cadres et managers

Le nombre de départ en retraite promet d’augmenter de 62% dans ce secteur (contre 32% dans la vie active en général). Autant de profils seniors à remplacer d’urgence. Les grandes compagnies et banques prévoient donc d’embaucher des profils Bac+5 ou sortis de grandes écoles, mais aussi de jeunes diplômées issus de formations courtes, qu’ils feront évoluer en interne. Toutes les chances sont donc de votre côté pour projeter une belle carrière dans ce domaine d’activité !

Retour à la liste