Baisse des salaires : que dit la loi ?

Le débat est né de la volonté du quotidien sportif L’Equipe de négocier une baisse annuelle de salaire de 10% des employés avec les syndicats ainsi qu’une baisse du nombre de RTT, soit de 22 à 6 jours. En échange, le groupe de presse s’engage à ne pas procéder à des licenciements jusqu’en 2024. Néanmoins les salariés ont fait part de leur désaccord. Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

baisse des salaires que dit la loi ?

Quels avantages offrent une baisse de salaire ?

Nous vous avons posé la question sur notre page Facebook. « Pourriez-vous accepter une baisse de salaire pour ne pas être licencié ? » et vous aviez le choix entre « oui je réfléchirai » ou « non absolument pas ». Et vous avez été 85% à opter pour la seconde réponse. La question a aussi été posée aux salariés de Ryanair mais sous une autre forme. La compagnie aérienne propose aux pilotes, hôtesses et stewards français une baisse drastique des salaires ou des licenciements. En effet, les entreprises qui ont recours à cette option entendent ainsi retrouver une bonne santé financière en faisant des économies sur les salaires, les 13ème mois ou encore les primes, sans devoir avoir recours à des licenciements. Mais est-ce légal ?

Les cas permettant une baisse de salaire

Cette solution est tout à fait légale si les salariés donnent leur accord pour que leur entreprise baisse leur salaire, mais c'est plutôt rare car il est déjà difficile de négocier son salaire ou même une augmentation de salaire, l'objectif n'étant pas de le revoir à la baisse. Et cet accord doit être donné sans contrainte, ni pression de la part de l’employeur. Néanmoins, en cas du refus du salariés, si la situation économique de son entreprise le justifie et s’il suit les procédures adéquates, l’employeur peut procéder à des licenciements économiques.

Et les primes ?

La question se pose aussi pour les différents avantages (13ème mois, primes…) que peuvent avoir les salariés. La règle est simple, retenez que votre employeur ne peut pas toucher à un élément de votre contrat de travail sans votre autorisation. Les primes et autres avantages en argent peuvent donc être supprimés ou modifiés s’ils résultent d’un accord collectif.

Retour à la liste