Assurance chômage : ce qui change à partir d’octobre

Assurance chômage : ce qui change à partir d’octobre

Assurance chômage : Ce qui a changé

Sans cesse repoussée pour cause de crise sanitaire et économique, la réforme de l'assurance chômage est finalement entrée en vigueur à partir du 1 er octobre.  Quelles sont les principales modifications ? On vous dit tout !

Nouveau calcul des allocations chômage

À partir du 1 er octobre,  le salaire journalier de référence (SJR) qui sert à établir le montant de l’allocation chômage versé mensuellement est recalculé. Jusqu’à présent, Pôle Emploi le calculait en divisant les salaires bruts perçus lors des douze derniers mois par le nombre de jours travaillés sur cette même période. Désormais, Pôle Emploi calculera le montant du SJR  à partir du salaire entre le premier et le dernier jour d’emploi de la période de référence, quel que soit le nombre de jours travaillés ou non. La période de référence peut désormais s’étirer jusqu’à 24 mois maximum (même 36 mois pour les 55 ans et plus) contre 12 mois avec l’ancienne formule. Toutefois, les périodes de confinement ou de couvre-feu ne sont pas prises en compte dans la période de référence, afin de ne pas diminuer le montant de l’allocation.

Certains événements particuliers comme les congés maternité ou les arrêts de travail de plus 15 jours hors contrat sont aussi retirés de la durée. 

Enfin, pour les demandeurs d’emploi dont l’indemnisation peut être très impactée par le nouveau calcul, un décret du 30 mars 2021 prévoit un plancher pour limiter la baisse du SJR à 43 % maximum par rapport à l’ancien mode de calcul.

La période d’indemnisation va-t-elle aussi évoluer ?

Si avec ce nouveau calcul, le montant du SJR peut en effet être revu à la baisse par rapport à l’ancien mode de calcul, la période d’indemnisation sera cependant plus longue. Les moins de 53 ans peuvent être indemnisés au maximum pendant 24 mois; les demandeurs d’emploi âgés de 53 et 54 ans jusqu’à 30 mois, avec possibilité d’un allongement dans la limite de six mois en cas de formation ; et enfin les 55 ans et plus peuvent y prétendre pendant 36 mois maximum. À noter que si vous avez plus de 62 ans et que vous êtes en cours d’indemnisation depuis au moins un an, la prolongation de l’indemnisation peut s’effectuer selon les cas jusqu’à l’âge de la retraite.

Qui est concerné par la réforme de l’assurance chômage ?

Seules les personnes s’inscrivant à Pôle Emploi ou rechargeant leurs droits à partir du 1er octobre sont concernées par la réforme. Les demandeurs d’emploi indemnisés avant l’entrée en vigueur de la réforme ne sont donc pas concernés.

Des mesures supplémentaires en décembre ?

Si la situation économique le permet, le gouvernement envisage d’autres mesures à partir du 1er décembre:

  • Il faudra avoir travaillé six mois contre quatre auparavant pour être éligible aux allocations.
  • La mise en place d’une dégressivité à partir du sixième mois d’indemnisation pour les demandeurs d’emploi de moins de 57 ans ayant perçu un revenu supérieur à 4 500 euros.

 

Retour à la liste