A quoi sert la période d’essai ?

Quel que soit le contrat de travail, la période d’essai n’est pas obligatoire. Cependant, elle est monnaie courante dans les entreprises.

période d'essai

Encadrée par la loi. Selon le code du travail, la période d’essai permet à l’employeur d’évaluer les compétences du salarié dans son travail, notamment au regard de son expérience. Elle permet également au salarié d’apprécier si, une fois dans l’entreprise, les conditions de travail lui conviennent et si le poste est conforme à ses aspirations. Au terme de la période d’essai, le salarié est définitivement embauché.

D’une durée variable. Au terme de l’article L. 1221-19 du Code du travail, le CDI peut comporter une période d’essai dont la durée maximale est de deux mois pour les ouvriers et les employés ; de trois mois pour les agents de maîtrise et les techniciens ; de quatre mois pour les cadres. Si le contrat de travail (ou la lettre d’engagement) prévoit une période d’essai, il doit en préciser la durée en respectant ces limites. La période d’essai peut être renouvelée une fois sans pouvoir dépasser (renouvellement inclus) 4 mois pour les ouvriers et employés ; 6 mois pour les agents de maîtrise et techniciens ; 8 mois pour les cadres. Dans le cadre d’un CDD, la période d’essai est limitée à un jour par semaine (sans que la durée puisse dépasser deux semaines) pour les contrats inférieurs ou égaux à six mois ; à un mois maximum pour les contrats supérieurs à six mois.

Rupture et délai de prévenance. Au cours de la période d'essai, chaque partie dispose d'un droit de résiliation discrétionnaire. Aussi, sauf disposition conventionnelle ou contractuelle contraire, l’employeur et le salarié peuvent rompre le contrat au cours de l’essai unilatéralement, sans motif, ni formalisme, ni indemnité. En revanche, l'employeur, comme le salarié, sont obligatoirement tenus par le Code du travail de respecter un délai de prévenance s'ils souhaitent y mettre un terme.

 

Les jeunes et leur avenir professionnel

Selon une étude de KPMG, une fois leurs études terminées, les étudiants prévoient massivement d’entrer dans le monde du travail (77%) alors que seulement 4% prévoient de créer leur propre entreprise. Ils sont plus de 64% à savoir dans quel secteur ils travailleront et quelle sera leur profession après l’obtention de leur diplôme. 70% d’entre eux envisagent également de passer la totalité de leur carrière dans la même entreprise, quand 88% pensent qu’il est important que l’organisation pour laquelle ils travaillent contribue à améliorer le monde. On applaudit !

Retour à la liste