5 conseils pour déléguer efficacement au travail

Déléguer au travail

Vous ne déléguez pas assez ? Vous peinez à donner des tâches à vos collaborateurs ? C'est impossible de tout faire tout seul alors mieux vaut apprendre à faire confiance et déléguer certaines tâches pour éviter le burn-out ! Les Chasseurs d'Emploi vous livre donc 5 conseils pour une délégation réussie. 

 

1. Anticiper et préparer la passation

Faites le point sur votre fonction afin d'identifier ce qui peut être délégué avant de vous retrouver débordé. Gardez à l’esprit que déléguer ne veut pas non plus dire tout décharger sur les collaborateurs.

Mise en pratique : Faites une liste de tout ce que vous faites sur une base quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle. Ensuite, observez la liste et déterminez ce qui est essentiel pour vous. Pensez à vos points forts et aux tâches qui contribuent à votre entreprise pour voir ce que vous désirez continuer à faire et ce qui peut être donné. Analyser la tâche, évaluez les compétences requises et les responsabilités qui vont avec.

2. Cibler les personnes motivées et compétentes

Sélectionnez le profil le plus pertinent pour la tâche à accomplir, identifiez un collaborateur de confiance à qui déléguer. Ce n’est pas qu’une question d‘efficacité, il ne s’agit pas de confier n’importe quelle mission à n’importe qui. Vous êtes surement entouré, et si ce n'est pas le cas, entourez-vous de collaborateurs avec des compétences différentes et complémentaires. Il s’agit de favoriser les interactions au sein du groupe pour que l’intelligence collective prenne le dessus. Faites confiance à vos collaborateurs, le plus souvent, ils vous surprendront !

Mise en pratique : Dressez un inventaire, une liste des compétences de chacun. Surtout ne vous limitez pas aux seules compétences pour lesquelles le profil a été embauché, explorez leur potentiel.

3. Définir les frontières de la mission

Exposez avec précision les rôles et objectifs à atteindre, décrivez globalement le contexte de la mission et exprimez le résultat que vous attendez. En effet, une fois que vous aurez clairement défini ce qui doit être fait, en quoi consistent les tâches, et ce que le résultat devra être, il sera difficile pour celui qui aura la tâche d’échouer.

Mise en pratique : Demandez simplement à votre collaborateur de reformuler avec ses mots, les rôles, le contexte et le résultat attendu pour être sûr qu’il ait bien compris la mission attendue.

4. Assurer une supervision équilibrée

Acceptez de perdre du temps au début. Une fois l’employé compétent trouvé, il sera peut être nécessaire de le former pour assumer les différentes fonctions qui lui seront déléguées. Un bon leader forme correctement ses collaborateurs pour qu’ils prennent des décisions à sa place. Et même si celui qui délègue garde la responsabilité du résultat, restez ouvert d’esprit et acceptez les idées novatrices et façons de faire du collaborateur. Tentez de poser un regard objectif et de ne pas trop vous mêler de la façon de travailler du collaborateur tout en restant à l’écoute et en mettant à disposition les ressources nécessaires. Tout un art.

Mise en pratique : N’imposez pas vos anciennes méthodes de fonctionnement. Accordez des délais raisonnables, fixez des deadlines atteignables et adaptées à votre collaborateur. Planifiez des échéances en fonction du travail confié pour vous permettre de faire le point et d’effectuer les réajustements nécessaires… sans pour autant tomber dans le flicage.

5. Expliquer ses choix

Il est nécessaire de ne pas vexer ceux à qui on ne délègue pas et que la démarche soit comprise de tous pour qu’elle ne devienne pas contre-productive.

Mise en pratique : Que vous soyez manager d’une équipe, ou que vous évoluiez au sein d’une équipe, prenez le temps de faire une réunion d’information par exemple. Soyez diplomate, expliquez de façon transparente votre choix, les tâches confiées, dans quel but …

 

Let's go ! 

Retour à la liste