19 mai : télétravail, reprise, embauches… Tout ce qu’il faut savoir

La course aux embauches semble avoir commencé avec la réouverture des commerces et des terrasses le 19 mai prochain. Mais la reprise ne sera pas la même pour tous. Le chômage partiel sera toujours en place et le télétravail de rigueur.

Reprise 19 mai travail

Reprise : la course à l’embauche dans le secteur de la restauration pour le 19 mai

L’hôtellerie, le tourisme et la restauration sont les secteurs qui semblent rechercher le plus de personnel depuis l’annonce du plan de déconfinement et l’ouverture des terrasses le 19 mai. De nombreuses offres d’emploi sont encore disponibles à quelques jours de l'ouverture. 

Néanmoins, les restaurateurs semblent aussi être sur la réserve au vu des jauges et règles imposées pour la réouverture. Certains préfèrent alors opter pour de l'emploi en intérim, d'autres en CDD, ou d'autres encore, embauchent directement en CDI.

Selon les chiffres de Pôle Emploi, dans le Nord, le classement des emplois les plus recherchés en 2021 est dominé par du personnel dans la restauration. Sur les trois premières marches du podium on retrouve, en première place, les apprentis et employés polyvalents en restauration, avec 2980 projets de recrutement, ensuite les serveurs de cafés et restaurants (1660)  puis 650 cuisiniers.

La reprise des embauches est aussi plus globale. Elle concerne plusieurs secteurs, notamment dans les Hauts-de-France où plus de 5 000 projets de recrutement sont en cours, selon nos confrères de la Voix du Nord.

Télétravail et chômage partiel : qu’est-ce qu’il va changer au 19 mai ?

La reprise au 19 mai ne marque cependant pas la fin du télétravail, qui possède ses avantages et ses inconvénients. Le travail à la maison va rester la règle jusqu’au 9 juin prochain, dans tous les domaines où l’activité à distance est possible. En attendant, le gouvernement a réitéré la possibilité de pourvoir retourner sur son lieu de travail une fois par semaine.

Même chose du côté du chômage partiel. Il n’y aura pas de changement au mois de mai, mais seulement à partir du mois de juin. Les secteurs protégés, comme l’hôtellerie et la restauration, pourront toujours bénéficier d’une prise en charge à 100% des salaires de leurs employés. Pour les secteurs non-protégés, le reste à charge pour l’entreprise va passer à 25% au lieu des 15% actuels.

Retour à la liste