Les classes préparatoires, quels sont les débouchés ?

Considérées comme des filières d’excellence, les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) visent la réussite aux plus grands concours d’entrée. Réparties en trois filières (littéraire, économique et scientifique), où mènent-elles vraiment ?

 

Les prépas littéraires, vers l’université, les IEP et les écoles spécialisées 

Les classes préparatoires littéraires sont réputées pour leur pluridisciplinarité, mais aussi leur exigence. Ces classes attirent principalement des bacheliers littéraires, mais sont aussi ouverts aux autres bacheliers.

Les classes préparatoires littéraires se divisent en trois voies littéraires et une voie artistique. Elles préparent majoritairement aux prestigieux concours des écoles normales supérieures (ENS), de l’École des Chartes… Mais ne nous leurrons pas : les places sont très chères. À la sortie de la prépa, une majorité d’étudiants réintègre le cursus universitaire en licence. Certains décrochent les concours d’entrée dans une école spécialisée (communication, traduction, art…), une école de commerce ou encore Sciences-Po (IEP).

Les prépas scientifiques, vers les écoles d’ingénieurs, militaires ou vétérinaires

Les écoles préparatoires scientifiques offrent un taux de réussite élevé aux concours d’accès aux écoles d’ingénieurs (Centrale, les Mines, Polytechnique, les Arts et Métiers…), aux écoles militaires (Saint-Cyr…), aux écoles vétérinaires ou encore aux écoles normales supérieures (ENS). Elles se divisent en plusieurs spécialités à choisir en fonction des concours visés. Ces classes sont accessibles aux bacheliers scientifiques, mais aussi, selon les spécialités, aux bacheliers technologiques ou aux titulaires de BTS ou DUT. Les deux principales classes prépas sont MPSI (mathématique, physique et sciences de l’ingénieur) et PCSI (physique, chimie et sciences de l’ingénieur).

Les prépas économiques et commerciales, vers les écoles de commerce et de management

Là aussi, la prépa économique et commerciale est divisée en plusieurs options : scientifique (ECS) pour les bacheliers S, économique (ECE) pour les ES ou technologique (ECT) pour les STMG. Selon la spécialité, elles préparent aux concours d’entrée des écoles de commerce et de management, des prestigieuses ESM de Saint-Cyr ou ENS de Paris-Saclay et aux concours des admissions parallèles des écoles de commerce. Il est aussi possible d’intégrer par concours un Institut d’Études politiques (IEP), l’HEC ou l’ESSEC, ou encore réintégrer l’université, comme le CELSA (licence information et communication). 

 

Retour à la liste